Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Association Régionale d'Expansion Musicale à La Réunion

Cette page reprend un article de la revue: anform!, santé et bien-être à la Réunion N°13

de février/mars 2013

intilulé: Musique: des clefs pour la vie

écrit par Céline GUILLAUME

Concentration, mémorisation, apprendre à jouer d'un instrument de musique développe les capacités de nos enfants. Des clefs utiles pour l'école et pour la vie

1- La concentration

"Le premier bienfait est sans aucun doute la concentration", indique Géraldine Maigre, forma­trice musicale. L'attention se focalise non seule­ment sur soi (pratiquer), mais aussi sur les autres (l'écoute). "L'enfant va développer sa faculté d'écoute en utilisant ce qu'il perçoit, pour constituer et appréhender son propre environnement. L'effort est naturel : un nourrisson arrête immédiatement de pleurer dès lors qu'il perçoit les sons", poursuit la formatrice.

2- La confiance en soi

La satisfaction et la fierté que l'enfant ressent lors de l'apprentissage d'un instrument engendre es­time et confiance en soi. Il apprend à s'exprimer, s'extérioriser, se relaxer face à ses parents ou un public. Son instrument lui insuffle de plus en plus de confiance et devient un vrai compagnon. "C'est une fierté de jouer devant les autres, de se dépas­ser, de montrer la progression de son travail", ap­prouve Séjor Caleb, artiste et professeur de chant4 lyrique.

3 - La créativité

"Jouer d'un ins­trument fait rechercher des émotions cachées ou ensevelies par des traumatismes de la vie, afin de comprendre son moi, pour mieux appré­hender le monde", révèle Géraldine Naigre. En suivant une partition, l'enfant y ajoute sa propre sensibilité, parfois méconnue, et ses propres émotions. En composant et en improvisant, il découvre aussi le plaisir de créer.

4 - La mémoire

Une étude a été menée par le docteur Fronces Rauscher(1) auprès d'enfants qui recevaient une formation musicale et d'autres qui n'en rece­vaient pas, Les premiers ont obtenu des résultats bien supérieurs (plus de 30 %) à des tests de reconnaissance spatiale (fonction indispensable à la compréhension des mathématiques, de la science et de l'ingénierie). La mémoire est aussi sollicitée. L'enfant doit se souvenir des significa­tions d'indications, des paroles des chansons, etc. Le développement psychomoteur serait éga­lement plus important chez les petits musiciens. "L'enfant acquiert de plus en plus d'agilité, de la coordination et l'indépendance des pieds et des mains, surtout au piano et à la batterie", souligne Séjor Caleb.

5- La discipline

L'enfant prend conscience de son ap­prentissage. Il se rend compte de la pro­gression de son travail et s'en trouve dy­namisé, "II acquiert très vite le sentiment de devoir se surpasser : jouer d'une main, puis de deux, lire, jouer et compter en même temps, dégager les émotions... Après avoir dépassé la timidité naturelle face à l'instrument, il devra sans cesse gravir les difficultés de la pratique pour les atténuer", éclaire Géraldine Naigre.

6 - Le rêve

La musique peut devenir une source de motivation, un projet d'avenir pour un enfant. Elle lui donne de quoi rêver. Insaisissable, elle permet à l'enfant de se réfugier dans un autre monde sans se couper des autres. "La pratique d'un ins­trument nourrit l'âme et apaise sa dou­leur", résume la formatrice. Quoi de plus naturel ? La nature même est construite autour du rythme : le bruissement des feuilles, les vagues, le souffle du vent, de l'homme, les pulsations du cœur, etc. Géraldine Naigre conclut : "C'est donc simplement un retour aux sources de l'existence que de pratiquer la musique."

(!) Fronces Rouscher (psychologue à l'Université du Wis-eonsin) et Gordon Shaw (physicien de l'Université de Cali­fornie à Irvine), Centre de neurobiologie de l'apprentissage et de la mémoire de Californie.

À quel âge ?

Avant 5 ans, il s'agit plutôt d'éveil musical mais tout dépend de l'instrument et des capacités motrices de chacun. Le mot d'ordre : laisser l'enfant choisir son instrument et, surtout, ne pas le forcer.

Le top 3 des instruments

1 - Le piano

Avec ses 88 notes, il possède le registre le plus étendu de tous les instruments musicaux et favorise l'indépendance des mains et des pieds, la lecture rapide et la mémorisation.

2 - Le chant

La voix est aussi un instrument ! Chanter apaise, permet de se concentrer et de s'exprimer, comme un prolongement de nous-même.

3 - La batterie

Pour un enfant hyperactif ou au contraire amorphe, jouer de la batterie permet, soit de vider le trop plein d'énergie, soit de la réveiller.

C'est un instrument excellent pour la coordination et la concentration

AREM 974 Association Régionale d'Expansion Musicale

Association Régionale d'Expansion Musicale à La Réunion

La pratique musicale pour tous dans un esprit de convivialité et d'ouverture

Hébergé par Overblog